Imprimer cet article
• 25 mars 2011

Notre 122ème

Banquet annuel

s’est déroulé

Samedi

12 février 2011

Au Mercure Paris Porte de Versailles « Expo »  (Porte de la Plaine)
36-38 rue du Moulin 92174 Vanves

110 convives se sont retrouvés le 12 février 2011 à l’Hôtel Mercure Paris Porte de la Plaine, pour participer dans la joie et la bonne humeur au 122ème banquet de l’Amicale des Originaires de l’Arrondissement d’Ussel.

Jean-Marie BOURRE, membre de l’Académie Nationale de Médecine, auteur de livres sur la diététique du cerveau, présidait ce banquet.

Marine OPPER, 1ère demoiselle d’honneur de la Payse de France, était notre invitée. Le titre de Payse de France est décerné chaque année à une jeune fille qui se voit ainsi désignée comme ambassadrice du Folklore français. Cette élection est organisée par la Fédération Nationale du Folklore Français.

Notre soirée était animée par Fabien VEYRIRAS d’Ayen, accordéoniste, auteur compositeur et interprète de talent, et son orchestre.

Caroline LINANT, photographe professionnelle, était présente, et a permis à ceux qui le souhaitaient de repartir avec un petit souvenir de notre soirée.

Un petit aperçu en image de notre soirée :

A l’entrée, fidèles au poste, Claude Auberty et Nicole Chivart à la caisse avec Monique Pacreau et Jacques Vialle. Passage obligatoire pour accéder aux festivités !
Marine Opper, 1ère demoiselle d’honneur de la Payse de France, avec à sa droite, notre président Jean-Robert Mazaud et à sa gauche, notre Secrétaire général Jacques Vialle.  
De gauche à droite : Jean-Robert Mazaud, Marine Opper, Jacques Vialle, Jean-Marie Bourre président de notre banquet et son épouse.
 Jacques Vialle en compagnie de Sandrine David, Directrice de la Maison du Limousin, et Caroline Linant, notre photographe.Ci-dessous, Fabien Veyriras et son orchestre, accompagnés de Sandra Di Bona.  

Quelques verres et petits gâteaux, un peu d’accordéon, et il est tant de passer à table !

 
Dans son discours, notre président Jean-Robert Mazaud remercia l’assistance et salua les présidents ou représentants d’amicales ou d’associations présents. Il remercia aussi les « girls » du comité des fêtes ainsi que le Secrétaire Général pour le travail accompli durant l’année 2010, et pour l’organisation de cette soirée.

Puis il nous parla des travaux et sujets de réflexion du conseil d’administration : « Nous avons réfléchi dans notre conseil d’administration, qui se réunit 4 fois par an, et qui est toujours très joyeux, et nous nous sommes dit que finalement notre amicale était bien une nouvelle génération de réseaux sociaux. En y réfléchissant, nous nous sommes aperçu que finalement nous avions une identité, que nous étions solidaires, nous sommes philanthropiques, association philanthropique qui ne recherche aucun gain, aucun bébéfice autre que le bien être des membres et qui est au service de tous ses membres, et que nous sommes durables. Sauf preuve du contraire, avec nos 122 ans, nous sommes la plus vieille amicale de France. On pourrait communiquer beaucoup mieux qu’on ne le fait aujourd’hui ! Notre logo n’est pas un logo. L’Arrondissement d’Ussel n’est plus le même avec l’ajout des cantons d’Egletons et de Lapleau. Nous aimerions faire évoluer notre nom. Puisqu’aujourd’hui presque tout le monde navigue sur internet, nous nous proposons aussi d’aider les personnes gênées par internet en créant un petit service dédié. Nous vous invitons donc à donner vos idées. Comment pouvons nous faire évoluer notre nom ? Comment mieux exprimer le fait que nous sommes un réseau social basé sur la solidarité, l’identité, la géographie, le territoire, le terroir et que nous sommes durables car il dure depuis 122 ans ? Demain ou après demain, le nouveau nom (ou pas) sera peut être le résultat de vos propositions de ce soir. N’hésitez pas à dire tout ce que vous pensez même si ce n’est pas à dire ! Soyez libres, imaginatifs, conservateurs et même révolutionnaires ! Ceci afin que notre réseau social puisse avoir un nom efficace, une définition qui nous ressemble et que toutes les générations s’entendent pour participer à ce nouveau réseau qui pourrait être l’amicale des Corréziens. Nous avons la chance d’avoir des Corréziens célèbres, qui maîtrisent parfaitement le powerpoint. Je passe donc la parole à Monsieur Jean-Marie Bourre pour une présentation illustrée ».

Jean-Marie Bourre, bien que les délais soient dépassés, nous présenta ses meilleurs voeux, et commença son discours en nous présentant une photo de famille sur laquelle sont présents ses 11 petits enfants. Originaires avec son épouse d’Egletons, il évoqua notamment la « grand’rue », rue François MONEGER arrière grand père de son épouse, la commune de Darnetz avec le lieu dit « La Bourre » berceau de ses ancêtres, ainsi qu’une statuette du musée Vazeilles de Meymac. Il nous présenta leurs voisins, ancêtres de notre vice présidente Fabienne DIGNAC. Il évoqua ensuite « le goudron MONEGER » liqueur alcoolisée à base de goudron réputée bonne pour les poumons, vendue pendant des décennies par les grands parents de son épouse Pierre et Blanche MONEGER. « Aujourd’hui, avec le principe de précaution, tout le monde aurait été mis en prison! »

Dans la seconde partie de son discours, Jean-Marie Bourre nous parla de sa vie professionnelle, et nous expliqua en quoi l’omelette aux cèpes a changé sa vie. A Egletons, avec ses frères, grand amoureux de la nature, il aimait planter, tailler greffer … Plus âgé, il aurait préféré faire médecine mais, « étant bon en maths et ne voulant pas contredire le proviseur, »  ses parents l’orientent vers une prépa et une école de physique chimie. A la sortie de l’école, il entre à l’INSERM. Il débute à la Salpétrière et travaille sur la sclérose en plaque, « sur ce qui est altéré dans le cerveau, la gaine de Myéline, enveloppe faite de tissus graisseux, un gras de structure. »
Après quelques années, il prend la direction de l’Hôpital Fernand Vidal. Au centre de toxicologie, son travail s’oriente sur le cerveau. Son projet de recherche sur les omégas 3 débute en 1981. Après avoir consulté plusieurs ouvrages relatifs à l’alimentation et le cerveau, et constaté le manque d’informations crédibles sur le sujet, il pense qu’il y a quelque chose à faire. Il écrit son premier livre La diététique du cerveau, c’est une idée nouvelle, la relation entre l’alimentation et le cerveau. Il fait la couverture de l’Express, la Une du Figaro, est interviewé par Jean-Pierre Elkabach. Il est invité par Bernard Pivot. Il devait passer en début d’émission, mais à cinq minutes de la fin, il n’avait pas encore parlé ! Un peu stressé, lorsque la lumière rouge s’alluma, à la question posée sur le fonctionnement cérébral, il fit l’apologie de l’omelette aux cèpes. L’émission dura 15 minutes supplémentaires. L’omelette aux cèpes avait changé sa vie !
Son deuxième livre traita des omégas 3. Le troisième, Diététique du cerveau – Nouvelle donne, moins scientifique que le premier qui l’était beaucoup trop, nous indique en pratique ce qu’il faut manger pour assurer un bon fonctionnement cérébral. L’avant dernier, Bien manger – vrais et faux dangers, est contre le principe de précaution dans l’alimentation. Le dernier, Le lait – vrais et faux dangers, « traite des absurdités sur cet aliment et remet les choses au point. »
Pour conclure, il se dit très attaché à ses racines corréziennes. Notre réseau social n’a pas pour vocation de faire une révolution. Il a des racines qu’il faut maintenir, ne pas en avoir honte, en assurer la promotion. Ce sont nos origines.

Cette année, le thème de notre banquet était la flore de la Haute Corréze. Un diaporama sur ce thème a été projeté sur un grand écran tout au long de la soirée. Un jeu concours était proposé sur ce thème. Il s’agissait de reconnaître dans le diaporama les trois intrus, c’est à dire les trois photos dont le sujet n’était pas sur le thème de la flore.
 Le jeu concours a suscité l’intérêt de nombreux convives. Il est temps maintenant de connaître les heureux gagnants.  
 

1er prix décerné à

Jacqueline RIVIERE

 

2éme prix décerné à

Guylaine CELERIN

 

3ème prix décerné à

Robert BASSALER

La Tombola connut elle aussi un vif succés, et fit de nombreux heureux.

La danse était également au rendez-vous. On dansa beaucoup tout au long de la soirée, avec Fabien Veyriras qui l’anima avec brio.
La Photo de la fin de soirée … à plus de quatre heures du matin !

A l’année prochaine pour notre 123ème banquet annuel.

A très bientôt.

Vous pouvez suivre toutes les réponses à à ce billet via le flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse, ou un rétrolien depuis votre propre site.

2 réponses

  1. 1
    Moneger 

    Je connaissais par mon pere leGoudron Moneger mais n’avais eu l.occasion de voir de document en l’occurence 1 facture
    En outre sachez que je suis pneumologue et que mon arriere grandpere avait quitte Egletons pour l’Anjou
    Pierre Moneger

  2. 2
    Moneger 

    Erreur de frappe concernant mon adresse.

Laisser un commentaire